Editorial

Si 2016 est pour HELENIS la date anniversaire de notre première décennie d’existence, c’est aussi une année charnière qui voit l’émergence de grands projets à l’horizon. Cette montée en puissance est le fruit de ces 10 années de travail au cours desquelles nous n’avons jamais tourné le dos à nos convictions et à nos valeurs.
Le nouveau Mylife se met au diapason de cette évolution. Je vous invite à découvrir dans ce numéro inédit, outre l’actualité de nos projets pour l’année à venir, un ensemble de sujets nous tenant à coeur et recoupant des centres d’intérêt que nous aimerions partager avec vous.
Thierry Aznar - PRESIDENT HELENIS

10 ans d'oeuvres d'art

10 ans d'oeuvres d'art

10 ans
d'espaces paysagés...

Parce qu’il ne faut pas s’endormir sur ses lauriers, parce qu’il faut être force de propositions, précurseur, visionnaire, HELENIS continue d’écrire son histoire pour répondre aux besoins de la société de demain.

Montpellier n°1 des “smart city” en France...

Montpellier
n°1 des “smart city” en France...

Montpellier séduit par sa douceur, sa soif de culture, son sens de la fête, son art de vivre méditerranéen... Les plus grands architectes ont aussi marqué la ville de leur empreinte. Une ville sans cesse en mouvement, qui vibre, qui vit tout simplement…


Montpellier est la grande gagnante des “smart city” françaises selon une étude de la Commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie du Parlement européen portant sur 240 villes intelligentes d’Europe de plus de 100 000 habitants.
Elle tire son épingle du jeu en proposant l’un des rares projets européens ayant adopté une approche à la fois globale et durable. Elle expérimente concrètement la cité intelligente en offrant de nouvelles possibilités de développement grâce aux croisements de données pour le bénéfice des usagers, des exploitants, des entreprises et de l’environnement. On parle de plus en plus des “smart city”, ces villes nouvelles qui repenseraient complètement nos façons d’interagir.

La “smart city”, c’est la cité du futur...

Une “smart city”, c’est la cité du futur, celle qui respecte l’environnement, préserve ses ressources tout en développant des opportunités de croissance globale par l’innovation.
Plus responsable dans des domaines comme l’environnement, l’éducation, la biodiversité… c’est aussi une ville où les objets connectés occupent une place prépondérante et mettent en relation de façon directe les personnes et les services.

6 criteres pour reconnaître une ville intelligente

6 critères
pour reconnaître une ville intelligente

Il faut réunir au moins un de ces six critères pour être désigné ville intelligente. Montpellier cumule cinq des six critères énoncés ci-dessous. Il ne lui manque qu’une économie intelligente pour faire carton plein mais ça ne saurait tarder.


Le label French Tech offre à Montpellier une meilleure visibilité à l’échelle du territoire national.


1 -
Une administration intelligente
renvoie à une gouvernance transparente qui associe les citoyens à la prise de décision et assure un certain nombre de services publics et sociaux.


2 -
Une économie , intelligente
c’est-à-dire un marché du travail flexible, où l’esprit innovateur et la capacité à transformer sont rois.
 


3 -
La mobilité intelligente
suppose la disponibilité d’infrastructures technologiques et l’accessibilité à des modes de transport sûrs et écologiques.
 


4 -
L’environnement intelligent
repose, entre autres, sur la gestion durable des ressources et la protection environnementale.


5 -
Les habitants considérés comme “intelligents”
se montrent flexibles, créatifs, favorables à un apprentissage tout au long de la vie, cosmopolites, ouverts d’esprit et parties prenantes de la vie publique.


6 -
L’intelligence d’un mode de vie
dépend des conditions sanitaires et du logement, de l’existence d’installations culturelles, d’établissements d’enseignement et de la cohésion sociale.

Le quartier Eureka, vitrine de la “smart city ”...

Le quartier Eureka,
vitrine de la “smart city ”...

Chacun des logements, bureaux et commerces de ce projet seront reliés à une plate- forme numérique de quartier et à des services connectés.


Le quartier Eureka à Castelnau-le-Lez met en pratique des dispositifs innovants. Il sera connecté, solidaire et durable avec des logements, des bureaux mais aussi des commerces. Sa spécificité : faire du “bien vieillir” une réalité, en prenant en compte l’évolution des modes de vie, tout en maîtrisant la problématique hydraulique et en préservant la biodiversité.

Par exemple, chaque logement disposera d’une plateforme numérique pour gérer sa consommation d’énergie mais aussi accéder au “réseau social” du quartier diffusant des informations sur le trafic routier, les transports, les commerces... Les logements adaptés au “bien vieillir” proposeront aussi l’utilisation d’objets et applications connectés pour monitorer sa santé. Rendez-vous en 2018 pour la livraison des premiers lots.

Friedensreich Hundertwasser

Friedensreich Hundertwasser,
médecin de l’architecture

Friedensreich Hundertwasser (1928-2000) est un peintre, un architecte ou plutôt comme il le dit dans son manifeste : un médecin de l’architecture. Il a une passion pour l’eau et pour les couleurs. L’architecte est le précurseur d’un mouvement profond qui a influencé les architectes de l’avant-garde actuelle.


Son œuvre est écologiste, sa préoccupation est de réconcilier architecture et nature. 
Il crée des immeubles avec des arbres
aux fenêtres (l’arbre-locataire), conçoit et réalise en ville et à la campagne des maisons dont les toits sont recouverts de verdure
et de végétaux, des sols à niveau inégal
et encourage les propriétaires et les ouvriers à être créatifs et à apporter une touche personnelle à leur travail, par exemple grâce à la mosaïque.
 Il aime l’asymétrie et tout ce qui vient rompre l’ordre et la monotonie de la géométrie pure.

Le peintre se caractérise par une peinture d’inspiration surréaliste au foisonnement organique des formes qui repose sur la brillance des couleurs. Couleurs (souvent plus douces) qu’il emploie fréquemment en architecture comme l’or, emprunt au style baroque rococo. Hundertwasser est un artiste inclassable, marqué par un immense amour de la nature. Il est l’un des grands pionniers d’une architecture humaniste.

RBC Sélection

Du neuf à Gallargues !
RBC Gallargues devient RBC Sélection.

Le meilleur du design au meilleur prix débarque au showroom de Gallargues pour le plus grand bonheur des mordus de design. RBC exprime dans ce showroom reconfiguré tout son talent pour dénicher toutes les dernières tendances !


RBC Mobilier dédie son showroom de Gallargues-le-Montueux à RBC Sélection. Les mordus de design en quête du meilleur rapport qualité/prix/design pourront découvrir un nouveau showroom avec plus de 200 références. Il est désormais possible de s’équiper avec des produits de qualité, créatifs, durables dans le temps, de grandes marques comme d’éditeurs plus confidentiels. Le tout, à prix doux ! Parmi les marques représentées : Hartô, Muuto, Vitra, Matière Grise, Petite Friture, Red Edition, Tolix, Tapis Gan, Poterie Ravel, Hay, Kartell, Fatboy, Emu, Stua, Flos, Ferm Living...

Une sélection de petits produits en “cash & carry”.

Plus de frustration, plus d’attente. Certains petits produits peuvent être achetés sur place et emportés directement par les clients. Petites lampes Kartell, Flos ou Fatboy, coussins Hay, Ferm Living, pots Ravel, plaids Fermob, poufs Fatboy ou encore pots lumineux Bloom… De quoi se faire plaisir instantanément.

Coup de food pour les frères Pourcel.

Coup de food
pour les frères Pourcel.

Cuisine de coeur, cuisine d’esprit, goût des racines, il y a tout cela dans la cuisine de Jacques et Laurent Pourcel.


Plus de 27 ans déjà que les frères Pourcel font partie des grands chefs de cuisine français. Méditerranéens dans l’âme, attachés à leurs racines et terroir, leur cuisine a gardé cette empreinte sudiste, fil conducteur d’une cuisine de goût, colorée, sensuelle jouant sur les contrastes entre terre et mer.
“Nos recettes rendent hommage aux beaux poissons de nos côtes, du loup de Méditerranée au rouget barbet en passant par la baudroie, mais nous n’oublions pas les anchois frais de Collioure, les maquereaux, les encornets, les huîtres et les moules de Bouzigues, cultivées dans le bassin de Thau, et, enfin, les oursins de Méditerranée, iodés et savoureux. Cherchant son inspiration plus avant dans les terres, notre cuisine aime à interpréter les vieilles combinaisons du Midi - gibier, foie gras, châtaignes, cèpes et girolles -, la truffe trônant en bonne place. Nous aimons également introduire des saveurs insolites : poivre du Sichuan, gingembre, citronnelle, tomate confite, vinaigre balsamique.

Nous faisons la cuisine que nous aimons.

Nous aimons les saveurs contradictoires. Nous adorons jouer avec les ingrédients ; nous mettons en avant tantôt le contraste, tantôt les affinités. Nous aimons réunir la douceur et l’acidité, le moelleux et le croustillant, le croquant et l’onctueux, l’amer et le salé, le salé et le sucré. Nous faisons la cuisine que nous aimons. On peut faire de la pratique culinaire une recherche permanente, oser briser le moule de la cuisine classique et chercher dans tout son environnement, dans la nature, dans le terroir, dans le pays, dans le monde entier, dans ses propres rêves, la matière d’un style en constante évolution.”

Grands projets Grands noms !

Grands projets, Grands noms !
Rencontre avec Laurent Villaret directeur du développement

Un nouveau chapitre est en cours d’écriture pour HELENIS. Fort de son succès et de sa notoriété acquise au cours de ces dix dernières années, le promoteur montpelliérain prend un nouveau virage. Une nouvelle ère placée sous le signe des grandes signatures de l’architecture française, de renommée nationale et internationale.

Le métier du promoteur change. Il ne s’agit plus seulement de construire des logements. Il s’agit aussi d’être acteur de développement économique et de la construction d’une ville intelligente...

mylife : Cette année, HELENIS fête ses 10 ans d’existence. Pouvez-vous faire un petit retour sur la décennie écoulée ?
Laurent Villaret : La marque HELENIS s’est construite sur des produits résidentiels autour des mots clés “plaisir, émotion et sécurité”. Un concept qui s’est enrichi au fil du temps pour créer la différence. La notion de prestations de qualité a engendré un concept de résidence jardin qui fait de l’espace paysager l’objet d’une création unique. Puis, l’idée a été d’associer à chaque résidence un thème, un univers distinctif et imaginaire. Ainsi, des programmes comme Penny Lane évoquant les Beatles et le “swinging London” des années 60 ou encore Metropolitan Résidence faisant référence à Manhattan ont vu le jour. Depuis presque deux ans maintenant, cette stratégie se déploie avec l’intégration d’oeuvres d’art dans chacune de nos résidences. Pour ce faire, nous nous sommes entourés d’experts en art contemporain, comme par exemple Numa Hambursin, Directeur Artistique du Carré Saint-Anne, qui nous accompagnent dans nos choix artistiques. Avec toujours en ligne de mire l’objectif d’associer la beauté, l’émotion et le plaisir à la marque HELENIS.

mylife :Quel sera le positionnement d’HELENIS pour les années à venir ?
L V : Aujourd’hui, il faut se diversifier pour anticiper les transformations sociétales. Le métier de promoteur change. Il ne s’agit plus seulement de construire des logements. Il s’agit aussi d’être acteur du développement économique et de la construction d’une ville intelligente prônant une mixité entre les espaces de vie et les espaces de travail. L’idée est donc de réaliser des opérations mixtes qui ne se limitent pas à la construction de logements. Il faut inventer des “produits nouveaux” qui font la société de demain.
mylife : Comment cela se traduit ?
L V : Sans renoncer à ses valeurs, qui ont fondé son image de marque, HELENIS souhaite s’engager dans de nouveaux projets complexes et innovants afin de les faire rayonner. C’est pourquoi, parallèlement à nos collaborations avec les architectes montpelliérains, nous avons choisi de solliciter des architectes de renom comme Marjan Hessamfar & Joe Vérons, Jakob + MacFarlane, Philippe Prost, Rudy Ricciotti et Valode & Pistre.